MAITRE M

Les Enseignements du Maitre MORYA

LA DOCTRINE SECRETE VOL 6

INSTRUCTION N° 3 Un mot au sujet des Premières Instructions

INSTRUCTION N° 3

 

 

Un mot au sujet des Premières Instructions

 

Comme plusieurs personnes m'ont écrit, se plaignant de ne pouvoir trouver l'application claire et pratique de certains diagrammes annexés aux deux premières Instructions, et que d'autres ont fait allusion à leur caractère abstrait, une courte explication est nécessaire.

Cette difficulté avait pour cause, dans la plupart des cas, le point de vue erroné auquel on se plaçait. On confondait ce qui était purement abstrait et métaphysique avec ce qui était concret et physique. Prenons pour exemple les diagrammes qui figurent à la page 182 (Instruction II) et remarquons que ces diagrammes sont entièrement macrocosmiques et idéaux. Il faut se souvenir que dans l'étude de l'Occultisme on procède de l'Universel au Particulier et non pas au sens contraire comme le fait la Science. Comme Platon était un Initié, il employait naturellement la première méthode, tandis qu'Aristote, n'ayant jamais été initié, railla son maître, et, élaborant un système qui lui était propre, le laissa comme héritage à Bacon, qui l'adopta et le perfectionna. En vérité, l'aphorisme de la Sagesse Hermétique : "En haut comme en bas", s'applique à toute instruction ésotérique ; mais nous devons commencer par ce qui est en haut ; nous devons apprendre la formule avant de pouvoir totaliser la série.

Les deux figures ne sont donc pas censées représenter deux plans déterminés, mais sont 'l'abstraction d'un couple de plans, pour expliquer la loi de réflexion, tout comme le Manas Inférieur est un reflet du Manas Supérieur. Il faut donc interpréter ces figures dans le sens métaphysique le plus élevé.

Les diagrammes n'ont donc pour but que de familiariser les étudiants avec les idées maîtresses des correspondances Occultes, attendu que le génie même de l'Occultisme métaphysique, ou macrocosmique et spirituel, interdit l'emploi de figures, voire de symboles, autrement que comme aide momentanée. Définissez une idée par des mots, et elle perd sa réalité ; figurez une idée métaphysique et vous en matérialisez l'esprit. Les figures ne doivent être employées qu'en guise d'échelons pour escalader les remparts ; échelons à rejeter après avoir mis le pied sur le sommet.

Que les étudiants aient donc grand soin de spiritualiser les Instructions, et qu'ils évitent de les matérialiser ; qu'ils s'efforcent toujours de découvrir le sens le plus élevé possible, [VI 192] et qu'ils soient assurés que plus ils se rapprochent de ce qui est matériel et visible en spéculant sur les Instructions, plus loin ils sont d'en saisir le véritable sens. C'est surtout le cas pour ces premières Instructions et ces premiers Diagrammes, car, comme dans les arts réels, on doit, en Occultisme, apprendre la théorie avant la pratique.

Vous êtes ici : Accueil LA DOCTRINE SECRETE VOL 6 INSTRUCTION N° 3 Un mot au sujet des Premières Instructions