MAITRE M

Les Enseignements du Maitre MORYA

LA CLEF DE LA THEOSOPHIE

LA THÉOSOPHIE N'EST PAS LE BOUDDHISME

LA THÉOSOPHIE N'EST PAS LE BOUDDHISME

 

Question – On vous désigne souvent sous le nom de "Bouddhistes ésotériques" ; êtes-vous donc tous disciples de Gautama Bouddha ?

Réponse – Pas plus que tous les musiciens ne sont disciples de Wagner. Quelques uns d'entre nous sont Bouddhistes de religion, mais il y a beaucoup plus d'Hindous et de Brahmanes que de Bouddhistes parmi nous, et beaucoup plus d'Européens et d'Américains, nés dans le christianisme, que de Bouddhistes convertis. L'erreur est venue d'un manque de compréhension du sens réel du titre de l'excellent ouvrage de M. A. P. Sinnett : Esoteric Buddhism ; ce dernier mot aurait dû être écrit avec un seul d, et alors Budhism aurait eu le sens réel qu'il devait avoir, celui de Religion de la Sagesse (de bodha, bodhi, intelligence, sagesse), au lieu de bouddhisme, la philosophie religieuse de [21] Gautama. La théosophie, comme il a été déjà dit, est la RELIGION DE LA SAGESSE.

Question – Quelle est la différence entre le Bouddhisme, la religion fondée par le prince de Kapilavastu et le Boudhisme, la Religion de la Sagesse, que vous dites synonyme de Théosophie ?

Réponse – Tout juste la même différence qu'entre les enseignements secrets du Christ, appelés "les mystères du Royaume des Cieux", et le ritualisme et la théologie dogmatique des différentes églises et des différentes sectes. Bouddha signifie "l'illuminé" par Bodha, l'Intelligence, la Sagesse. Celle-ci a passé dans les enseignements ésotériques donnés par Gautama à ses Arhats seulement.

Question – Mais il y a des Orientalistes qui nient que Bouddha ait jamais enseigné une doctrine ésotérique.

Réponse – Ils pourraient tout aussi bien nier que la Nature ait des secrets cachés pour nos savants. J'en donnerai la preuve ailleurs par les conversations de Bouddha avec son disciple Ananda. Ses enseignements ésotériques étaient simplement la Gupta Vidya, ou science secrète des anciens Brahmanes, dont leurs successeurs modernes ont à peu d'exceptions près totalement perdu la clef. Cette Vidya a passé dans ce qui est maintenant connu comme les enseignements intérieurs de l'école de Mahayana du Bouddhisme du Nord. Ceux qui nient cela sont simplement des ignorants, [22] avec des prétentions à être de savants orientalistes. Je vous conseille de lire l'ouvrage du révérend M. Edkins :  Chinese Buddhism, spécialement les chapitres sur les écoles et les enseignements exotériques et ésotériques, en les comparant aux témoignages de tout l'ancien monde à ce sujet.

Question – Mais la morale de la Théosophie n'est-elle pas identique à celle qui fut enseignée par Bouddha ?

Réponse – Certainement, parce que cette morale est l'âme de la Religion de la Sagesse, et fut la propriété commune des Initiés de toutes les nations. Bouddha fut le premier à incorporer cette morale supérieure dans ses enseignements publics et à en faire la base et l'essence même de son système. C'est là qu'on trouve la différence distinguant le Bouddhisme exotérique de toutes les autres religions ; car, tandis qu'en celles-ci le principal rôle est donné au ritualisme et au dogmatisme, dans celle de Bouddha, c'est à la morale qu'est dévolu le rôle essentiel. Cela rend compte de la ressemblance, qui va presque à l'identité, entre la morale de la Théosophie et celle de la religion de Bouddha.

Question – Y a-t-il des différences importantes entre les deux ?

Réponse – Une chose qui distingue grandement la Théosophie du Bouddhisme exotérique, c'est que ce dernier, représenté par l'Église du Sud, nie : 1° l'existence de toute Divinité ; 2° toute vie [23] consciente au- delà du tombeau, toute survivance de l'individualité humaine. Du moins, c'est là l'enseignement de la secte siamoise, considérée comme la forme la plus pure du Bouddhisme exotérique. Et il en est ainsi, en effet, si l'on s'en tient aux enseignements publics de Bouddha ; je donnerai plus loin la raison de sa réticence sur point.

Mais les écoles de l'Église bouddhiste du Nord, établies dans les contrées où les Arhats initiés se retirèrent après la mort du Maître, enseignent tout ce qu'on appelle maintenant les doctrines théosophiques et qui fait partie du savoir des Initiés, ce qui prouve de quelle façon la Vérité a été sacrifiée à la lettre morte par l'Église du Sud, dans son trop grand zèle pour l'orthodoxie. Mais encore combien cet enseignement est-il plus grand et plus noble, plus philosophique et plus scientifique, que celui de n'importe quelle autre église ou religion. Cependant la Théosophie n'est pas le Bouddhisme.

———

Vous êtes ici : Accueil LA CLEF DE LA THEOSOPHIE LA THÉOSOPHIE N'EST PAS LE BOUDDHISME