MAITRE M

Les Enseignements du Maitre MORYA

LA CLEF DE LA THEOSOPHIE

III - LA SOCIÉTÉ THÉOSOPHIQUE A L'ŒUVRE

III

LA SOCIÉTÉ THÉOSOPHIQUE A L'ŒUVRE

 

 LES BUTS DE LA SOCIÉTÉ

 

Question – Quels sont les buts de la Société Théosophique ?

Réponse – Ils sont, et ont été, depuis le commencement, au nombre de trois :

  1. Former le noyau d'une Fraternité Universelle de l'Humanité, sans distinction de race, de couleur, ou de croyance ;
  2. Répandre l'étude des Écritures Aryennes, et des autres Écritures, de la Religion et des Sciences universelles, et établir l'importance de l'ancienne littérature Asiatique, savoir : Des philosophies Brahmane, Bouddhiste et Zoroastrienne ;
  3. Rechercher, sous tous les aspects possibles, les Mystères cachés de la Nature, et tout spécialement les pouvoirs psychiques et spirituels latents dans l'homme.

Question – Pouvez-vous me donner quelques détails de plus. [59]

Réponse – Nous pouvons partager chacun des trois objets, en autant de clauses explicatives qu'il sera nécessaire.

Question – Prenons alors le premier objet. Par quels moyens pourriez- vous propager un sentiment de fraternité, parmi des races dont les religions, les coutumes, les croyances et les façons de penser, offrent tant de diversité entre elles ?

Réponse – Et permettez-moi d'y ajouter ce que vous paraissez craindre d'insinuer : nous savons bien que, à l'exception de ce qui reste des Parsis et des Juifs, chaque nation est en désaccord, non seulement avec les autres, mais avec elle-même ; et cette division existe surtout parmi les nations chrétiennes, soi-disant civilisées. Voilà pourquoi notre premier objet vous étonne et ne vous paraît ni plus ni moins qu'une Utopie, n'est-ce pas ?

Question – Je l'avoue ; mais que répondrez-vous à cela ?

Réponse – Je ne puis pas nier le fait ; mais j'ai beaucoup à dire au sujet de la nécessité d'éliminer les causes qui font, pour le moment, une utopie de la Fraternité Universelle.

Question – Et, selon vous, quelles sont ces causes ?

Réponse – En premier lieu et avant tout, l'égoïsme inné de la Nature humaine. Cet égoïsme, au lieu d'être détruit, est encore augmenté  et stimulé par l'éducation religieuse moderne, qui non seulement l'encourage, mais le justifie complètement ; [60] ce qui permet à ce sentiment de se développer jusqu'à un degré de violence qui n'admet pas de résistance. Les notions du bien et du mal ont été absolument faussées par l'acceptation littérale de la Bible des Juifs. Toute l'abnégation qui fait le sujet des enseignements altruistes de Jésus est devenue une théorie bonne à être traitée avec l'éloquence de la chaire, tandis que les préceptes d'égoïsme pratique de la Bible Mosaïque, préceptes contre lesquels Christ a tant prêché, en vain, se sont enracinés dans la vie même des nations Occidentales. La première maxime de notre loi est : "œil pour œil, et dent pour dent. " Or, je déclare hautement et hardiment que la Théosophie seule peut exterminer la perversité de cette doctrine et de plusieurs autres.

Vous êtes ici : Accueil LA CLEF DE LA THEOSOPHIE III - LA SOCIÉTÉ THÉOSOPHIQUE A L'ŒUVRE